Apifilm, une idée écologique qui nous emballe !

2 Juil, 2019 | Alimentation saine

L’emballage de nos aliments est un véritable enjeu pour la santé et l’environnement !

Les films étirables, sachets en plastique et autres emballages à usage unique, représentent un volume de déchets considérable et une source préoccupante de pollution des océans … Les papiers d’aluminium n’ont rien à leur envier tant ils sont, eux aussi, polluants pour la planète.

Il y avait urgence à trouver des alternatives plus naturelles et responsables !

Les emballages en plastique, un enjeu majeur pour la planète …

8 à 12 millions de tonnes de plastique sont reversées chaque année dans nos océans et l’on estime qu’elles s’ajoutent aux 150 millions de tonnes probablement déjà accumulées…

Le 21 février 2019, le gouvernement ainsi que 13 entreprises (principalement des grands acteurs de la distribution et de la grande consommation) ainsi que 2 ONG, ont signé un « pacte national pour les emballages plastiques » dont l’objectif est de transformer en profondeur l’usage des plastiques dans les emballages d’ici à 2025.

A titre d’exemple : En 2022, 60% des emballages plastiques devront être recyclés (avec disparition totale du PVC : polychlorure de vinyle) et en 2025 ils devront à 100% être réutilisables, recyclables ou compostables.

Dans ce contexte, on assiste à de nombreuses initiatives, à plus ou moins grande échelle, d’élaboration d’emballages biodégradables et compostables fabriqués à partir de matières premières naturelles et renouvelables  issues de plantes ou de déchets organiques de l’agriculture comme l’amidon de pommes de terre et de maïs ou encore la fibre et la pulpe de canne à sucre. La fabrication de ceux-ci permettant, la plupart du temps, de réduire considérablement les émissions de CO2 (jusqu’à moins 70% par rapport au plastique) et constituant, grâce au compostage (dégradation des déchets par fermentation) un cycle fermé.

C’est dans cet esprit qu’est né Apifilm …

Delphine Sève, apicultrice passionnée et militante du « zéro déchet », en association avec INDUTEX, spécialiste des toiles d’emballage « imprégnées » a eu l’idée de proposer un emballage écologique, réutilisable et compostable adapté aux denrées alimentaires en privilégiant une matière première qu’elle connait bien : la cire d’abeille.  C’est ainsi qu’est né le nouveau film alimentaire : APIFILM

Une exigence sur les composants :

APIFILM se présente sous la forme de « feuilles » épaisses réalisées à partir de tissus de coton BIO non blanchis imprégnés de cire d’abeille, de résine de pin et d’huile de tournesol BIO. Ce nouveau film alimentaire est certifié par l’HACCP  (principal organisme de contrôle en matière de sécurité alimentaire).

Le petit plus : La praticité !

Pratiques, les feuilles APIFILM ont l’avantage de se «modeler » grâce à la présence conjointe de la cire d’abeille et de la résine et d’épouser parfaitement la forme de l’aliment ne nécessitant ainsi aucun système de fermeture particulier…il suffit de plier !

Après utilisation, pas de soucis ! On les nettoie à l’eau savonneuse (pas trop chaude…cire oblige !) et les voilà reparties pour une nouvelle utilisation !

Une démarche locale, made in France …

Le choix d’une fabrication française :

APIFILM met en avant le fait que plus de la moitié des matériaux constituants l’emballage proviennent de France. La cire d’abeille est choisie localement, la résine de pin provient des Landes et l’huile de tournesol biologique vient du Sud-Ouest.  Enfin, l’imprégnation est faite en France et la découpe et l’emballage sont faits à la main à « l’atelier miel de Delphine ».

Où peut-on trouver APIFILM ?

Le produit  est actuellement disponible sur le site : www.latelierdedelphine.com ainsi que dans plusieurs magasins Bio et sites spécialisés.

 

Une récompense bien méritée…

APIFILM a déjà été récompensé en devenant lauréat du Grand Prix SIRHA Innovation 2019 mention spéciale GREEN

… Espérons que le public lui réserve un bon accueil car c’est grâce à la multiplication de telles initiatives créatives et durables que nous pourrons un jour nous débarrasser définitivement des emballages plastiques.

 

L’équipe de Rédaction de SEKOIA CITY

Derniers articles

Share This